Rétablir l’état d’Andra? par Gédicus


Lignes de force

500 soudards sur le pied de guerre ratatinent 15 pauvres types perchés dans les arbres du bois Lejuc, à Bure, qui ne veulent pas d’une poubelle nucléaire planquée là. C’était « indispensable », commente un officiel. Aussi indispensable que l’aéroport de Notre Dame des Landes hier matin ! Vous vous rendez compte : il parait que les riverains n’osaient même plus se promener dans ce bois, effrayés par les hiboux zadistes anti nucléaires (qui eux-mêmes n’ont pas le droit d’être « riverains ». Les riverains ce sont les bons citoyens qui n’objectent pas au projet de poubelle). On espère que, demain, ces riverains pourront à nouveau danser dans ce bois, au dessus des fûts de déchets nucléaires et de leurs gentilles radiations. Ils auront quelques millions d’années pour ça. Il parait même que, parfois, ils pourront compter sur une explosion (Comme dans le Wipp des Usa en 2014). Pour danser, ça aide.

D’après ses défenseurs, dont…

Voir l’article original 457 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s